We support you

FedCast - EP 05 : Tout savoir sur les soft skills - Partie 2

Par Le 05 july 2021

Le Groupe Fed lance son podcast : Le FedCast, dédiée à l'actualité du recrutement.

🔹 Comment valoriser ses soft skills en entretien ?  

Après avoir vu dans un précédent Fedcast ce qu’étaient les soft skills, il peut être intéressant de découvrir maintenant, plus concrètement, comment les mettre en avant lors d’un entretien d’embauche. Identification des compétences, sélection, mise en valeur, démonstration : dans ce podcast, Jessica Mourot, en charge de la formation et du recrutement au sein du Groupe Fed, vous explique comment valoriser ses soft skills en entretien. 🎙️

🔸Comment identifier ses soft skills ?

Pour valoriser ses soft skills lors d’un entretien, il faut d’abord faire une pause afin de les identifier. Tout le monde n’étant pas doté de multiples soft skills, vous devez savoir ce qui vous définit spécifiquement. Et cela passe par une réflexion sur vous-même. 🌱

Comment faire ? Pensez aux derniers jours ou semaines qui viennent de s’écouler. Quelles ont été les situations professionnelles où vous avez été confronté à une difficulté que vous avez réussi à surmonter ? 💪

Analysez les raisons de votre réussite. 

Et faites de même pour connaître vos points faibles, ou « axes d’amélioration ». 👊

Vous pouvez aussi solliciter votre entourage professionnel pour lui demander son avis. Cela vous permettra d’avoir davantage de retours objectifs et de prendre conscience de vos forces.

🔸Comment sélectionner les soft skills ?

Une fois vos compétences identifiées, il faut faire un choix. Même si vous possédez de nombreuses compétences comportementales, il serait contreproductif de toutes les présenter lors d’un entretien d’embauche.

Au contraire, essayez de bien comprendre et d’analyser les attentes de votre interlocuteur afin de sélectionner les deux ou trois compétences clés qu’il recherche et que vous avez. 🗝️👍

Concrètement, plus on dit de choses, plus on prend le risque que les éléments essentiels se retrouvent noyés dans une masse d’informations et dans la globalité de la conversation. Il est donc important de parler moins mais de travailler à la façon dont vous allez impacter votre interlocuteur. La clarté, la synthèse et la précision sont primordiales.

🔸Comment mettre en avant les soft skills pendant l’entretien ?

Une fois les soft skills identifiées et sélectionnées, il reste encore à les valoriser durant votre entretien d’embauche. Pour cela, vous devez appliquer une règle en quatre étapes qui consiste à :

  1. dérouler la compétence à illustrer ;
  2. préciser en quoi c’est un avantage de façon générale ;
  3. en apporter la preuve par des faits ;
  4. préciser en quoi cela peut être un bénéfice dans le cadre de ce recrutement.

Pour illustrer ces quatre points, retrouvez, dans ce Fedcast, un exemple détaillé par Jessica Mourot, en charge de la formation et du recrutement au sein du Groupe Fed.

Bon à savoir : Il est tout à fait possible de sortir du champ professionnel pour exposer des compétences comportementales. L’environnement sportif est l’une des meilleures sources de soft skills. Vous pouvez notamment mettre en avant votre esprit d’équipe, votre sens du collectif, du leadership, etc.

🔸 Comment démontrer ses soft skills ?

La plus important pour démontrer ses compétences comportementales reste de toujours s’appuyer sur des faits, des exemples concrets. Et pour cela, il faut être préparé. La préparation représente 90 % de votre futur succès. C’est à vous de mettre toutes les chances de votre côté pour que l’entretien se déroule au mieux. Vous n’aurez évidemment pas le contrôle de tout – les questions et propos de votre interlocuteur, par exemple – mais plus vous serez préparé, plus la part imprévisible de l’entretien sera faible. ☂️

Principal avantage des soft skills : elles peuvent être les mêmes d’un entretien à un autre. Prenez le temps de vous poser quelques minutes, muni d’une feuille blanche. Déclinez toutes vos compétences et illustrez-les d’exemples concrets et chiffrés / quantifiés quand cela est possible. Ce temps de préparation vous permettra d’être moins stressé, plus impactant, plus crédible, et donc d’inspirer confiance. 🍃

🔸Les soft skills peuvent-ils remplacer les hard skills ?

Bien sûr, le mieux reste d’avoir de solides compétences techniques et comportementales. Mais pour rester pragmatique, selon Jessica Mourot, les compétences comportementales ne viendront jamais supplanter les compétences techniques. Ces dernières resteront les plus importantes dans la grande majorité des cas. 💡🛠️

Cela exclut la situation où vous recrutez un profil très débutant puisqu’il aura eu peu d’occasions de développer ses compétences techniques. Pour son cas, tout va se jouer sur ses soft skills. Mais dans l’absolu, nous aurons toujours besoin qu’un cordonnier puisse réparer des chaussures et qu’un ingénieur puisse doser le béton et l’acier pour faire du béton armé. 👷🏗️

Il existe toutefois des métiers où les compétences comportementales sont plus importantes, en proportion, que les compétences techniques. Par exemple, une fonction commerciale va souvent nécessiter une capacité à gérer le stress, à avoir le sens du collectif, à inspirer de la confiance et à savoir se dépasser. Seulement, si ce commercial n’a pas de technicité, il aura beau être le meilleur communiquant possible, il ne vendra rien, ou pas longtemps et pas de la bonne manière. 

Enfin, si les soft skills viennent sublimer vos compétences techniques, elles peuvent aussi parfois combler des manques. Un profil qui a un peu moins de technicité qu’un autre mais qui a de belles qualités comportementales donnera généralement plus envie de le recruter. 🔎 En somme, les deux types de compétences sont indispensables les unes aux autres, encore faut-il savoir les vendre correctement en entretien. 💪🤓🤝


Pour écouter le Fed cast, c'est par ici !

Partager l'article